News Better 06.17 Les bactéries

/, article/News Better 06.17 Les bactéries

News Better 06.17 Les bactéries

isa.k@soufflevital.com

Nos nouvelles meilleures amies…

On le sait tous maintenant, notre salut viendrait de notre intestin ! Eh oui, notre « deuxième cerveau », nommé ainsi car pourvu de plus de 500 millions de neurones, détient entre ses mains notre équilibre santé !
Pour être plus précis, notre mine d’or intestinale se concentre surtout autour de notre microbiote plus communément appelé : flore intestinale. Et devinez qui peuple cette contrée miraculeuse ?  les bactéries bien sûr !

D’où l’importance de nous occuper avec ferveur et bienveillance de nos nouvelles meilleures amies 🙂  

Les bactéries sont devenues nos « chères amies » , depuis que nous avons (récemment) découvert que ce sont elles qui, depuis des millénaires, assurent le processus majeurs de notre immunité, gardiennes de notre bonne santé.  

Elles peuplent notre corps entier (bouche, nez, poumons, peau …) mais l’intestin a la palme de la plus grande concentration avec 100 000 milliards !  

Chacun d’entre nous a sa propre empreinte bactérienne, unique.


Info +                       Il faut savoir que les bonnes bactéries existent depuis environ 3,6 milliards d’années ! Afin de survivre elles ont cherché des hôtes pouvant les héberger et les nourrir en échange de quelques services rendus . Et c’est ainsi qu’un accord à l’amiable sans faille a été conclu entre notre espèce et cette extraordinaire armée de gentils professeurs, encore en vigueur aujourd’hui, pour notre plus grand bonheur.


Une armée éducatrice au service de notre immunité.

L’organisation de défense qui règne dans notre corps est tout simplement extra-ordinaire !

Voyez plutôt : Les lymphocytes représentent  « l’armée immunitaire »,
qui parcoure tout le corps dans ses moindres recoins en continue pour savoir si tout fonctionne bien, et tente de régler les problèmes quand il y en a. Mais ce sont les bonnes bactéries qui vont éduquer et rendre compétentes ces lymphocytes pour toute la vie.  

Ces globules blancs, une fois diplômés par l’Académie des bonnes bactéries, deviendront soit des sentinelles de surveillance, soit des soldats de défense, soit des régulateurs. Les premiers vérifient que tout se passe bien, les deuxièmes attaquent les agents pathogènes en cas de besoin, et les derniers surveillent les soldats et arbitrent les conflits potentiels. Fascinant ! Une vraie machine de guerre hyper efficace et ultra sophistiquée contre tous les agents infectieux potentiels qui seraient tentés de nous envahir. Et tout cela, grâce à la grande compétence et à la valeureuse transmission de l’excellent corps professoral des bonnes bactéries.

Imaginez le soutien précieux dont elles font preuve…

On les aime nos bactéries ♥    

Comment avoir une bonne diversité bactérienne 

Nous récoltons les bonnes bactéries par plusieurs moyens.

Il y a tout d’abord l’irremplaçable transmission maternelle : un peu par le placenta, beaucoup par le vagin, d’où l’importance de l’accouchement naturel dès que cela est possible, et énormément par le lait maternel, d’où la nécessité de l’allaitement. Ce dernier contient en effet beaucoup d’espèces de bactéries différentes.

Puis la transmission par l’environnement avec l’alimentation, le contact par la peau avec les autres, la literie, les animaux de compagnie…


Malheureusement, à l’instar des abeilles, nos bonnes bactéries diminuent de manière alarmante, entraînant un dérèglement de notre immunité, le développement d’inflammations chroniques et la montée en puissance des mauvaises bactéries qui prennent leur place.
Les causes de cette situation aux conséquences graves sont multiples :
l’hygiène, les antibiotiques, la pollution, les pesticides, la malbouffe, le changement climatique…
Tout cela a fait exploser les maladies chroniques inflammatoires (articulaires, intestinales, cutanées, neuropsychiatriques…) depuis 40 ans 🙁

Ceci n’est pas une fatalité ! A nous de reprendre le contrôle de ce qui peut l’être …



Comment augmenter nos bonnes bactéries :

Rien de plus simple ..

.  Avoir une hygiène raisonnée mais pas excessive
. Ne pas rendre la prescription des antibiotiques automatique
. Développer de bonnes habitudes alimentaires (eh oui on en revient toujours là !)


Rappelons qu’un seul grand produit contient des bonnes bactéries :

le légume.

Les légumes qui ont des racines et les pieds dans la terre bien sûr.
Les bactéries telluriques sont ancestrales. Elles nous protègent tout en protégeant le légume. C’est la symbiose par excellence. Le fruit en contient très peu, la viande et le poisson n’en contiennent pas. Il vaut mieux éviter tous les légumes cultivés hors-sol qui ne contiennent pas d’endobactéries et ne peuvent donc pas nourrir notre microbiote.

Le légume bio est très riche en biotes, en minéraux et en oligo-éléments. Rappelons que le taux d’antioxydants est proportionnel au nombre de bactéries. Le légume lui, va être protégé par ces bactéries et le mycélium (filaments souterrains des champignons). Plus le légume est bio plus il en contient.

La bonne cuisson à la vapeur douce :  
Il faut savoir qu’une cuisson à la vapeur douce permet de tuer les bactéries toxiques (au delà de 60°C) et permet de préserver les bonnes bactéries (inférieur à 100°C).  

EN SAVOIR PLUS

La lactofermentation, concentré de bonnes bactéries :
Un autre grand fournisseur de bonnes bactéries est la lactofermentation (procédé ancestral de conservation des aliments).
Une bonne choucroute, par exemple, nourrit avec délice notre flore intestinale.


Cerise sur le gâteaux , 90 % de l’assimilation des nutriments nécessaires à notre santé, provenant de notre alimentation, se fait par l’intestin donc grâce à un bon équilibre bactérien.
A nous d’apporter le bon carburant à notre corps pour qu’il puisse se construire et se réparer.

A votre santé 🙂

2018-01-09T18:24:17+00:00